Menu Fermer

Conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle : c’est quoi

Le CEP ou conseil en évolution professionnelle est un dispositif qui à vu le jour suite à la loi du 5 mars 2014.  Le dispositif est gratuit et personnalisé, il permet aux bénéficiaires de disposer d’un accompagnement spécialisé pour faire le point sur sa situation professionnelle et d’établir un projet professionnel qui peut se décliner avec des formations, une reconversion ou un bilan de compétences.

Ce dispositif a pour projet de favoriser l’évolution du parcours professionnel et de sécuriser l’avenir des utilisateurs.

Le CEP existe pour pouvoir fournir des réponses adaptées avant de s’engager dans différents processus plus long et plus complexe comme une validation des acquis de l’expérience, une formation CPF ou un bilan de compétence.

Il s’organise dans un premier temps avec un entretien individuel pour faire un point sur votre situation professionnelle. Il en découle ensuite une phase de conseil pour définir vos objectifs et votre projet professionnel.

Pour finir, un accompagnement dans la mise en œuvre de votre projet vous est fourni.

Le consultant devra vous envoyer un document qui reprendra toutes les étapes de votre projet d’évolution ainsi que les étapes de sa mise en application.  

Retrouvez de plus amples informations sur le site de Transitions Pro.

Le CEP, pour qui et comment ça marche

Le conseil en évolution professionnelle est accessible à la majorité de la population active.

Vous y êtes éligible si vous un salarié du secteur privé, un agent du secteur public, un artisan, travailleur indépendant. Mais aussi si vous occuper une profession libérale ou êtes autoentrepreneur, en recherche d’emploi ou si vous êtes un jeune sorti du système scolaire sans qualification ni diplôme.

Les salariés peuvent de leurs propres initiatives et sans demander au préalable l’accord à leurs employeurs bénéficier du CEP en prenant un rendez-vous.  

Cependant, l’accompagnement fait dans le cadre du CEP se fait sur le temps libre du bénéficiaire sauf si un accord d’entreprise prévoit la possibilité de faire le CEP sur le temps de travail.

A lire aussi : Se lancer dans une nouvelle carrière professionnelle après 50 ans.

Bilan de compétence

Tous les salariés et demandeurs d’emploi peuvent demander à effectuer un bilan de compétences.

Un salarié en poste peut avec l’accord de son employeur, réaliser le bilan de compétence pendant ses heures de travail sans perte de rémunération. Pour ceci, il faut adresser directement à son employeur une lettre de demande de bilan de compétences.

Le bilan de compétences permet à des salariés d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles, mais aussi leurs compétences et leurs motivations afin de définir un projet professionnel ou un projet de formation.

Lors d’un bilan de compétence, vous êtes accompagné par un consultant spécialisé dans le domaine. Le salarié fait donc le point avec le spécialiste sur sa carrière et va dresser une liste de toutes les compétences et aptitudes acquises durant sa vie et son parcours professionnel. Il fera aussi figurer sur cette liste ses points faibles. Cela va permettre de bâtir ou de conforter un projet cohérent, qui correspond avec son profil et le marché du travail actuel.

Le bilan de compétences à plusieurs avantages, il permet de prendre du recul sur votre situation professionnelle actuel pour faire les meilleurs choix possibles par la suite.

Il permet de développer une certaine confiance en vous grâce à une meilleure connaissance de vos forces et faiblesses. De vous prendre en main et d’anticiper l’évolution de votre carrière pour vous épanouir le plus possible dans votre travail.

A lire aussi : Le coworking : explication, avantages et inconvénients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aquisuds